Délégationde Champagne Sud

À Troyes Chartreux

Comment l’équipe se maintient auprès des plus fragiles

Témoignage

Didier Astier, bénévole engagé dans l’équipe du Secours Catholique de Troyes Chartreux parle de son engagement durant la crise sanitaire.

Didier ASTIER

publié en janvier 2021

Didier, quel est votre lien avec le Secours Catholique ? Dans quelle activité ?

Notre équipe a rouvert l’accueil des Chartreux depuis trois ans, le lundi après-midi ; une des personnes accueillantes anime un après-midi de convivialité, le jeudi. Et nous projetons la création d’un jardin solidaire à Saint-Julien-les-Villas.

Comment vous êtes-vous senti bénévole pendant cette crise vécue depuis le mois de mars 2020 ?

La crise sanitaire a interrompu toutes nos activités. Nous avons disposé de bons d’aide alimentaire pour aider des familles orientées par les assistantes sociales. Nous avions prévu d’envoyer ces bons par la Poste mais n’avons eu aucune sollicitation. Aussi nous nous sommes sentis inutiles pendant toute cette période confinée. En faisant le bilan de cette période, nous nous sommes dit que nous aurions pu téléphoner à certaines personnes seules qui viennent habituellement nous voir mais, faute de les avoir bien identifiées et d’avoir leurs coordonnées sous la main, rien n’a été fait ; cela nous a fait réfléchir à la tenue de nos registres de visite.

Après ce premier temps de crise, que faites-vous aujourd’hui, de quoi avez-vous besoin ?

Depuis la reprise des activités post confinement, les personnes viennent sur rendez-vous et sur avis des assistantes sociales. Forcément, cette nouvelle organisation a fait diminuer les visites à 3 ou 4 par lundi au lieu de 8 ou 10. Bien sûr, nous accueillons aussi les visites imprévues si c’est possible, mais nous constatons en avoir très peu à ce jour. De plus, le respect des règles sanitaires ne nous permet plus d’offrir un café ou un gâteau, ce qui diminue la chaleur de l’accueil : du coup, notre posture est plus souvent administrative qu’accompagnatrice et c’est regrettable. Mais après tout, l’important est de venir ponctuellement en aide à des personnes qui traversent une période difficile.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne