Délégationde Champagne Sud

Un séjour mobile à Méry-sur-Seine !

Dans la suite de notre démarche autour de la mobilité sur notre territoire, notre délégation Secours Catholique Champagne Sud a organisé un séjour participatif à Méry-sur-Seine, du 15 au 17 mai 2018.

Séjour Méry-sur-Seine, mai 2018.

publié en septembre 2018

Marie Laurence, bénévole à Romilly-sur-Seine, relate ce séjour :

« Un moment convivial a été vécu à Méry-sur-Seine pour réfléchir ensemble à des problématiques de notre territoire.

Se sont mobilisés dans l’organisation : Perrine, Clairie, Agnès, Claude, Laurent, Ernesto, Pierrette et Sébastien. Neuf autres personnes se sont rendues disponibles pour ce temps de réflexion.
Le gîte Loisirs-Ferme du canal a été le lieu d’accueil pendant ces trois jours.

Le thème de notre réflexion était : la mobilité.

Après avoir fait connaissance “dans la joie et la bonne humeur”, deux groupes de travail ont été constitués pour réfléchir sur ce thème, en faisant ressortir les moyens naturels et les embûches de la mobilité.

Nous avions, pour base de notre réflexion, les éléments déjà travaillés lors des journées de territoire précédentes.

Ensuite, ces travaux ont fait l’objet d’une présentation et d’une argumentation auprès des élus invités autour d’une table ronde. Ces élus étaient : monsieur Bernard de La Hamayde, conseiller départemental chargé de la solidarité, et monsieur Jacques Beaujean, conseiller régional, vice-président de la commission transports et premier adjoint au maire de Romilly-sur-Seine.

Après ce temps d’exposition, nos illustres invités ont bien accueilli et [approuvé] ce que nous avions avancé. Ils ont pris bonne note des cris d’une partie de la population que représente notre association. Notre présidente, Régine [1], a clos les débats.

En conclusion nous avons tous été satisfaits du séjour et du travail effectué ensemble et avons pris congé avec confiance, dans l’attente de très bonnes résolutions. »

Ce temps, mêlant travail et convivialité, réalisé dans un cadre idéal, démontre encore une fois que les personnes ont des choses à dire sur leurs difficultés quotidiennes. Elles osent le faire même auprès « de personnes en cravate » si elles sont mises en confiance.

Leurs arguments ont du poids dans la prise de conscience des réalités de vie des plus fragiles, par les élus locaux.

Perrine Mougel, animatrice

[1] Régine Galmiche, présidente de la délégation Champagne Sud du Secours Catholique.

Imprimer cette page

Portfolio